Pièces d’or à Molitor

Pour nager à Molitor, l’ancienne piscine municipale qui a enfin réouvert ses portes cette semaine, il faudra donc, d’après les tarifs affichés, payer 3.000 € par an, ou « seulement » 180 € par jour. Pas très facile d’accès, tout ça…

Les Nageurs citoyens défendent un public qui veut nager, tout simplement. Que les piscines de Paris soient en régie (29) ou en DSP (9) n’est pas important. Ce qui compte c’est qu’elles soient ouvertes, entretenues et accessibles. Mais dans une ville où les nageurs indépendants peinent à trouver des lignes d’eau pour nager, comment peut-on pratiquer des tarifs qui créent une telle barrière ? Pourquoi, au sein du projet, aucun horaire n’a-t-il été négocié pour le public, alors que, d’après l’ancien adjoint de M. Delanoë (Jean Vuillermoz), la demande de natation a augmenté de 75 % en 11 ans ? Que la mairie souhaite déléguer la gestion de ses établissements est une chose, mais qu’elle oublie de défendre les parisiens de base en est une autre. Un très mauvais point, là.

Share it !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn