Fermetures en série

Les piscines parisiennes en carafe ? Dimanche dernier 23 février en fin de matinée, nous constations pas moins de 9 fermetures simultanées dans les établissements parisiens : à Jean Taris (5è) et Chateau-Landon (10è), un panneau annonçait subitement « mouvement social ». Blomet, à la même heure, indiquait « fermeture pour événement indépendant de notre volonté ». Mais inutile de se rabattre sur les autres piscines, car c’était sans compter les fermetures de Parmentier (9è, « problème technique »), Didot (14è), Aspirant Dunand (14è, mouvement social), Mathis (19è, depuis mi-janvier) et Rouvet (19è, pour « vidange »). Sans oublier la fermeture définitive d’Emile Anthoine (15è). Source : constats de terrain ou vus sur nageurs.com ; les Nageurs Citoyens relèvent et notent tout ceci sur leur main courante, visible ici à droite sous le « blog ». Mais  peut-être d’autres piscines étaient-elles également fermées et n’avions-nous pas tout vu. Dommage pour les parisiens qui veulent nager le week-end.

9 piscines fermées sur 38 ! A l’heure où les candidats et candidats parlent de construire de nouveaux bassins à Paris dans les 6 prochaines années, ne faudrait-il pas commencer par se pencher sur l’entretien et le fonctionnement des piscines existantes ?

Share it !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn