Des usagers grand public perdants sur toute la ligne

Les Nageurs Citoyens demandent depuis des mois un signe fort en direction des nageurs du grand public. Nous avons fait des propositions détaillées et précises, écrit aux maires et aux candidats aux élections municipales, rencontré la direction de la Jeunesse et des Sports, des professionnels, et surtout nous parlons tous les jours avec vous, les nageurs anonymes!

Les élus, qui prennent les décisions importantes pour les piscines, savent qui nous sommes, et ce que nous demandons.

Bien sûr, nous avons une demande phare : des piscines plus largement ouvertes au grand public: avec des horaires étendus en soirée, tous les jours de la semaine, ET avec un meilleur partage avec les clubs et cours individuels ou collectifs dispensés par les MNS.

Cet été, la situation détendue permettait encore de nager sans tension dans les piscines.

En cette rentrée, la déception est d’autant plus forte : bien évidemment,  des problèmes techniques à répétition, et la semaine de 5 jours en primaire privent de manière prévisible nombre de nageurs d’une demi-journée de natation.

Comme si cela ne suffisait pas, le partage des bassins avec les clubs, que nous avions demandé, a été mis en œuvre dans la plus grande opacité, au seul  bénéfice de certains clubs, à des heures de grande affluence, et au détriment du public qui ne peut plus nager dans de bonnes conditions dans les piscines concernées.

Est-il être obligatoire de s’inscrire à un club payant et privé pour  nager dans des établissements publics ?

Nous, citoyens, et tout spécialement les Nageurs Citoyens, sommes financeurs de ce service public à travers nos impôts: notre avis doit être entendu.

Rien ne s’oppose à la mise en œuvre du modele que nous proposons durant l’année scolaire: c’est une simple question de volonté et d’organisation, de la part de nos élus et des administrations publiques en charge du service.

Rejoignez-nous pour donner du poids a notre message

Share it !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn