Les fermetures des piscines en juin: 68% de fermeture le 27/6 !

Les statistiques du mois de juin sont là… et elles sont mauvaises : 25% de fermeture pour les piscines parisiennes, soit 1 piscine sur 4 fermée tous les jours en moyenne

Près de 10 jours en juin où plus d’un tiers des piscines etaient fermées. Et un joli record lundi 27 juin avec 68% des piscines fermées !

Sorry-were-closed-sign

Certes des travaux souvent longs sont engagés dans de nombreuses piscines : Rigal, Emile Anthoine, Mourlon, Amiraux, Dauvin… Des vidanges bisannuelles aussi… Tout ça est sans doute nécessaire et pour le bien des nageurs.
On peut aussi regretter que les vidanges aient lieu aux mêmes périodes.
Regretter aussi que les fermetures soient encore mal gérées géographiquement : les 15ème et 18ème arrondissement paient un lourd tribut ces temps-ci…
De nombreux incidents techniques, imprévus, dus à la vétusté sans doute (Taris, Cour des Lions), ou aussi aux aléas (Baker et la crue de la Seine…).
Enfin, de grandes disparités entre les établissements : une petite dizaine n’a jamais fermé ce mois de juin : bravo, quant aux autres, ils plombent la moyenne.
Espérons que l’été sera nageable… Nous serons vigilants.

Les Nageurs Citoyens soutiennent le Défi de l’Eau

L’association Nageurs Citoyens a décidé de soutenir le Défi de l’Eau, associé au programme Wash de l’Unicef permettant un accès durable à l’eau potable, l’hygiène,  et l’assainissement dans les écoles au Togo.

Nous avons pour cela créé une page de soutien sur laquelle vous pouvez faire un don pour soutenir cette initiative de l’Unicef :

http://team.unicef.fr/projects/les-nageurs-citoyens

Notre objectif est de collecter 1500€ : nous sommes plus de 500 adhérents, si chacun de nous fait un don modeste, nous devrions y parvenir.

Par ailleurs, nous vous signalons que la Nuit de l’Eau aura lieu ce week-end dans plusieurs piscines en France afin de soutenir cette initiative.

Vous trouverez des informations sur les animations proposées à cette adresse :

http://www.lanuitdeleau.com/

Merci à tous pour votre soutien et votre générosité.

 

Partager les lignes d’eau à Paris

Un peu de lecture…. Les Nageurs citoyens ont relu récemment le rapport de l’Inspection générale de la Ville, daté de 2011, sur les piscines et les nocturnes. Citation en page 48 :
 

« Le constat général est que la Ville a pour tradition d’envisager la répartition entre les deux catégories d’usagers de manière exclusive l’une de l’autre, la doctrine étant que, à quelques exceptions près, « chacun doit être chez soi ». »Or, de l’audition des responsables des piscines autant que du président du comité de Paris de la fédération française de natation, il ressort que cette relation pourrait être envisagée en termes de partenariat et de recherche de complémentarités, de manière plus positive. »

Bref, ne pas opposer les publics, mais chercher des solutions. Nous sommes d’accord ! mieux partager les lignes d’eau, discuter de façon ouverte : tels sont aussi les méthodes que nous préconisons pour que tout le monde puisse nager davantage (par exemple, mieux partager avec les clubs en soirée). La DJS aurait intérêt à ouvrir le jeu.
A quand des états généraux des piscines à Paris ?

Campagne municipale : les Verts s’intéressent aux piscines

Le candidat écologiste, M. Christophe Nadjovski, vient ce 11 janvier de publier le communiqué de presse le plus ambitieux que nous ayons lu à ce jour pour les piscines de Paris :
Son plan prévoit de doter la Ville de 10 nouvelles piscines sur les deux prochaines mandatures, plus 10 piscines éphémères durant les périodes d’été. Il prévoit également des méthodes plus douces de traitement de l’eau et chiffre le tout à 200 M€ par mandature (pour info le coût de construction d’une piscine se situe entre 15 et 40 M€).
Lisez le communiqué, et vous y trouverez une vraie analyse de la situation (saturation des piscines) et un intérêt qui nous a semblé authentique pour la natation, ses besoins non satisfaits à Paris, son effet positif sur la santé et son souhait de viser le long terme.

Des usagers grand public perdants sur toute la ligne

Les Nageurs Citoyens demandent depuis des mois un signe fort en direction des nageurs du grand public. Nous avons fait des propositions détaillées et précises, écrit aux maires et aux candidats aux élections municipales, rencontré la direction de la Jeunesse et des Sports, des professionnels, et surtout nous parlons tous les jours avec vous, les nageurs anonymes!

Les élus, qui prennent les décisions importantes pour les piscines, savent qui nous sommes, et ce que nous demandons.

Bien sûr, nous avons une demande phare : des piscines plus largement ouvertes au grand public: avec des horaires étendus en soirée, tous les jours de la semaine, ET avec un meilleur partage avec les clubs et cours individuels ou collectifs dispensés par les MNS.

Cet été, la situation détendue permettait encore de nager sans tension dans les piscines.

En cette rentrée, la déception est d’autant plus forte : bien évidemment,  des problèmes techniques à répétition, et la semaine de 5 jours en primaire privent de manière prévisible nombre de nageurs d’une demi-journée de natation.

Comme si cela ne suffisait pas, le partage des bassins avec les clubs, que nous avions demandé, a été mis en œuvre dans la plus grande opacité, au seul  bénéfice de certains clubs, à des heures de grande affluence, et au détriment du public qui ne peut plus nager dans de bonnes conditions dans les piscines concernées.

Est-il être obligatoire de s’inscrire à un club payant et privé pour  nager dans des établissements publics ?

Nous, citoyens, et tout spécialement les Nageurs Citoyens, sommes financeurs de ce service public à travers nos impôts: notre avis doit être entendu.

Rien ne s’oppose à la mise en œuvre du modele que nous proposons durant l’année scolaire: c’est une simple question de volonté et d’organisation, de la part de nos élus et des administrations publiques en charge du service.

Rejoignez-nous pour donner du poids a notre message