La natation française au fond de la piscine ?

Rappelons le titre de cet article du site slate.fr en 2011, qui insistait alors, à juste titre, sur le contraste entre la gloire française des nageurs de compétition et le manque d’installations en France (impossibilité d’accueillir des compétitions de niveau européen faute d’équipement suffisant) et plus spécialement à Paris (pas de complexe olympique). On lit : « Si Paris n’est pas la France, la capitale est le juste reflet de cette carence avec une toute petite population de 38 bassins à la disposition des usagers qui, de surcroît, trouvent porte close la plupart du temps ». Les choses n’ont pas encore tout à fait changé.

m.slate.fr/story/41849

Juillet 2015 : un bon mois

En juillet, nous avons compté 9,3 piscines fermées par jour (sur 39  établissements), ce qui semble certes être une dégradation moyenne par rapport à juin, mais en fait, avec de nombreuses piscines en cours de réparation, ce n’est pas mal du tout.

Félicitations aux 10 piscines continuellement ouvertes (Pontois 5è, Drigny 9ème, J. Boiteux 12è, Le Gall 12è, Ch. Rentiers 13è, Massard 15è, Hébert 18è, G. Vallerey 20 et Nakache 20è).

Que se passe-t-il par contre à Dunois (13è), à Cath. Lagatu (10è) et à P. Valeyre (9è), pour qu’elles continuent à afficher des fermetures pour mouvement social ? mystère.

Le mois d’août s’annonce moins bon. A suivre.