Participez à notre sondage « Nager à Paris en 2019 »

Chers Amis Nageurs,

En juin 2015, la mairie de Paris lançait le « Plan Nager à Paris », un projet ambitieux pour améliorer la situation dans les piscines parisiennes.

Quatre ans plus tard, il est temps de vous demander si celui-ci a amélioré votre pratique de la natation au quotidien.

Quelle est votre perception de la situation dans les piscines : accueil, propreté, organisation des bassins, heures d’ouverture, fermetures imprévues, informations… ?

La situation est-elle satisfaisante ? S’est-elle dégradée ou améliorée ?

A vous de le dire…: donnez-nous votre avis en répondant au sondage Nager à Paris en 2019

Votre avis compte, et plus nous serons nombreux à répondre, plus notre avis sera entendu!

Cliquer ici pour accéder au sondage

Nous vous remercions par avance des quelques minutes que vous prendrez pour répondre à cette enquête et nous vous communiquerons prochainement les résultats.

Bonne nage à tous !

Rapport annuel de la Cours des comptes sur les piscines : contribution au débat

La Cour des comptes a publié le 7 février dernier son rapport annuel 2018, qui met en lumière des exemples de mauvaise gestion de l’argent public. Un point marquant identifié cette année par les magistrats financiers : les piscines publiques. Notre association avait été auditionné pour la rédaction de ce rapport en mai 2017, (voir page 499 du rapport). Suite à ce rapport, de nombreux articles ont été publiés dans les médias. Jérôme membre du bureau de l’association a souhaité faire une contribution au débat

Sur la construction
Il est important d’associer les usagers lors de la conception de nouvelles piscines.
Sur l’exploitation, pour augmenter les recettes
– assurer le respect des horaires par les personnels, pour optimiser les temps de natation, sans surcoût pour la collectivité,
– réduire le délai entre la sortie des bassins et la fermeture des bâtiments,
– supprimer l’intervalle entre les créneaux ouverts au grand public et les créneaux réservés aux scolaires et aux clubs,
– favoriser, comme à la piscine Georges Hermant, la mitoyenneté entre les clubs et les particuliers, avec un dispositif flottant de séparation.
La multiplication des automates, peut avoir des incovénients, dans la mesure où l’ouverture d’une piscine ne peut se faire qu’en la présence d’un effectif minimal de personnels de service et de surveillance, ces dispositifs devraient permettre d’éviter la neutralisation du paiement d’un droit d’entrer, et donc de mieux sécuriser les recettes.
Sur l’exploitation, pour réduire les dépenses
– multiplier et remplir les distributeurs de savon, afin de réduire la pollution de l’eau des piscines,
– respecter le rythme de maintenance des équipements et programmer l’étalement des remplacements des équipements, pour éviter des fermetures d’établissements simultanés et des investissements lourds,
– le respect des équipements par les usagers va souvent de pair avec le fait que les équipements sont opérationnels.

Retrouvez toutes nos propositions faites par l’association ici.

Cour des comptes

Les Nageurs citoyens rue Cambon : le 17 mai 2017, la Cour des comptes et la Chambre régionale d’Ile-de-France invitaient le bureau de votre association à venir s’exprimer sur la situation de la natation pour le grand public à Paris. Les magistrats sont en effet en train de rédiger un rapport sur la gestion des piscines dans la capitale. Document que nous attendons avec impatience.

Les fermetures des piscines à Paris pour le 1e trimestre 2017

Vous en réviez, elles sont arrivées !

Les statistiques du 1e trimestre sur les ouvertures et fermetures des piscines à Paris.

Nous notons une légère amélioration, mais des taux qui restent anormalement élevés.

Et voici notre podium où il fallait etre bien chanceux pour pratiquer notre sport favori en ce début d’année:

 

 

Retrouvez notre rapport complet: suivi des ouvertures 2017 T1

Bilan des ouvertures de piscines à Paris d’Aout à Décembre 2016: près de 30% de fermeture

Les piscines parisiennes sont normalement fermées un jour par semaine pour vidange, ce qui représente un taux de fermeture « normal » d’environ 13%.
Le taux de fermeture moyen constaté est de 28% en moyenne d’aout à décembre 2016: c’est énorme, et plus du double du taux normal.
Pour les piscines gérées par un concessionnaire privé en délégation de service public (DSP), ce taux chute à 11%, alors qu’il est de 32% pour les piscines publiques.
On s’étonne d’une telle disparité: Les piscines publiques sont donc fermées trois fois plus souvent que les piscines en gestion déléguée.
Ce taux suivi par Nageurs Citoyens depuis plusieurs année reste anormalement élevé, malgré les promesses du plan Nager à Paris.
Comment la mairie de Paris peut-elle prétendre accueillir les JO si elle ne parvient pas à ouvrir les piscines au moins 6 jours sur 7 ?
Retrouver notre enquête détaillée dans ce document